La création du festival Uzès danse


En 1996 naît le Festival Uzès Danse. C’est un nouveau mode de diffusion de l’art chorégraphique qui surgit avec lui. Le Festival répercute cette époque charnière de la danse contemporaine où les grandes innovations se font rares mais où fourmillent les plaisirs simples et les petits trésors. Concocté avec la complicité de Maguy Marin, d’Angelin Preljocaj, de François Raffinot, de Jean-Christophe Maillot… mon parti pris sera de mettre en relation directe le spectateur avec la danse. Du coup, jeunes chorégraphes et propositions audacieuses investissent pleinement la ville d’Uzès. Car l’autre particularité du festival est de faire corps avec des lieux au passé prestigieux. Le Festival Uzès Danse fait souffler sur la ville, aux premiers jours de l’été, l’avant-garde de la danse avec des artistes alors peu connus tels qu’Emio Gréco, Boris Charmatz, Akram Khan, Emanuel Gat, Peeping Tom, Russel Maliphant... qui deviennent vite les « coqueluches » des scènes prestigieuses internationales.
Pendant 12  ans, j’ai œuvré auprès des enfants dans les écoles, j’ai formé un public à la danse, j’ai découvert des artistes qui se produisent aujourd’hui sur les plus belles scènes internationales. Mon statut de directeur m’a fait croiser tous les plus grands chorégraphes français, européens et même internationaux. J’ai voyagé pendant vingt ans dans des festivals, des rencontres professionnelles et je me suis créé un véritable carnet d’adresses réunissant à la fois des artistes, des agents, des producteurs, des directeurs de théâtres et des journalistes nationaux et internationaux.